Au secours, il pleut des mégots !

C’est un très petit déchet, mais tellement dangereux et pourtant, on le retrouve partout !

Du fin fond des mers aux sommets des montagnes, dans les rivières, les lacs, les bois et forêts, les aires de jeux, les chemins, les trottoirs… Bref, il est omniprésent !

Il est responsable de nombreux feux de forêts. Par ailleurs, en période de sécheresse, le préfet peut mettre en place un décret visant à interdire de fumer en forêt.

Ce sont 66 % de mégots de cigarettes qui finissent dans la nature chaque année en France, soit 40 milliards, ce qui représente 25 000 tonnes de mégots, l’équivalent de deux Tours Eiffel.

40 % de ces mégots finissent au fond des mers, des océans. Il est le premier détritus marin ramassé sur les plages du monde.

Un mégot jeté au sol va être acheminé par la pluie ou les eaux de nettoyage urbain, direction la mer.

En Haute-Marne, on ne le sait pas toujours, mais bien que loin des plages, la mer commence chez nous aussi : un mégot se trouvant dans la rivière de la Marne qui se jette dans la Seine et le voilà dans la Manche…

La plupart des personnes ignorent ce qu’est exactement un mégot et quel impact il a sur la faune, la flore et l’environnement.

Et vous, savez-vous exactement ce qu’est un mégot de cigarette ?

Il s’agit d’acétate de cellulose (plastique) rempli de 4000 substances chimiques toxiques et
cancérigènes !

Chaque seconde dans le monde sont jetés au sol 137 000 mégots de cigarettes.

Il tue de nombreuses espèces de faune aquatique et terrestre ainsi que la flore et nous empoisonne également par lapollution de notre ressource vitale : l’eau. Il s’est intégré à la chaîne alimentaire en étant ingéré parles poissons.

Il nous empoisonne à petit feu. Nous sommes tous impactés, sans exception, par cette pollution.

Il pollue l’air, le sol et l’eau. Il met 15 ans à se dégrader et lorsqu’il se décompose, il devient des
microparticules, puis des nanoparticules de plastique et se retrouve dans le cycle de l’eau…

Bormona Nature est une association qui a pour objectif de réduire la pollution liée aux jets de mégots au sol, en travaillant sur plusieurs axes :

  • La sensibilisation et l’information
  • La collecte des mégots
  • La revalorisation des mégots par le recyclage

Nous nous engageons dans une démarche responsable. Nous ne jugeons pas du bienfait ou des méfaits de la consommation du tabac.

Nous mettons en cause un comportement inadapté et nous encourageons le jet de mégots dans le cendrier afin de responsabiliser les fumeurs dans leurs gestes quotidiens.

Nous souhaitons une issue favorable à ces mégots en les envoyant en recyclage.

En effet, incinérer 1kg de mégots génère 88% d’émissions de CO2 de plus que le recyclage. L’incinérer pour le valoriser en source d’énergie, revient à consommer de l’énergie fossile. Ce n’est donc pas une solution adéquate.

Deplus, rappelons que la Loi Européenne pour le climat prévoit d’atteindre la neutralité
carbone d’ici 2050.

La loi n°2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie
circulaire entend accélérer le changement de modèle de production et de consommation afin de limiter les déchets et de préserver les ressources naturelles, la biodiversité et le climat en prévoyant le recyclage de 100 % des plastiques d’ici 2025.

Depuis le début de l’année, l’arrêté du 5 février 2021 portant sur le cahier des charges d’agrément des éco-organismes de la filière de responsabilité élargie des producteurs des produits du tabac est paru.
La loi « économie circulaire », rend les cigarettiers responsables des déchets que leur industrie génère.
Les fabricants de cigarettes doivent désormais verser une écocontribution aux communes pour les dédommager de ce que coûte le ramassage de ces mégots. Elles, qui supportaient jusque-là tous les frais et les répercutaient  sur les impôts. Cette écocontribution sera versée tous les ans : 50 % en 2021, 75 % en 2022 et 100 % à partir 2023. Elle sera notamment calculée en fonction du nombre d’habitants par commune.

Fin août 2021, le Ministère de la Transition Ecologique a validé l’agrément à l’éco-organisme ALCOME qui sera en charge de verser  l’éco-taxe aux communes en faisant la demande. 

Ensemble, recyclons les mégots !

Bormona Nature va collaborer avec une entreprise pionnière dans le domaine du recyclage des
mégots en France, MéGO! , située à Bourg-Blanc en Bretagne.

Pour en savoir plus sur notre partenaire MéGO!, cliquez sur le bouton ci-dessous.